Au Théâtre : Le testament du père Leleu

Le Testament du père Leleu de Roger Martin du Gard
Spectacle professionnel
La pièce
Un vieux cultivateur, le père Alexandre ( Stephan Hersoen ), est sur le point de mourir. Il a promis à la Torine ( Florence Limon ), sa « servante à tout faire », qu’elle serait son unique héritière, mais malgré tous les efforts de la Torine … il meurt intestat. Furieuse et désespérée, elle élabore un stratagème pour récupérer son héritage. Elle appelle son voisin, le père Leleu ( Stephan Hersoen ). Commence alors entre eux, une lutte âpre et sournoise, qui se termine en présence du Notaire ( Damien Houdebine ), par le triomphe du plus fourbe des deux. Lequel ?
A la fois classique et fantaisiste, Le Testament du père Leleu aborde par la farce des thèmes de fond comme la condition féminine, la propriété, l’escroquerie, qui résonnent encore aujourd’hui.

La langue
La langue paysanne utilisée, conçue par Roger Martin du Gard donne beaucoup de charme et de force à sa farce. La pièce est pleine d’expressions hautes en couleurs, goûteuses à dire et à entendre ! « J’y accrabouille la goule ! – plus chagnard qu’un touffiot de ronces – il s’a mis à couiner, que j’en étais toute affaubrettie ! »

Un spectacle tout public : durée 1h
Pour tous ! Pour les jeunes ou les plus âgés, pour ceux qui goûtent les joies de la farce et pour ceux qui se réjouissent des jeux de langages imaginés par un prix Nobel de littérature.

Présentation : La pièce est précédée d’une courte présentation qui situe le contexte d’écriture et de création. Elle vient d’être jouée, 105 ans après sa création, le 24 juin dernier au Théâtre du Vieux-Colombier (Paris).